Comme le disait Prévert, quelle connerie la guerre !

Poster un commentaire Par défaut

160111-quelle-connerie-la-guerreQuelle connerie la guerre !
anthologie illustrée d’écrits sur la tolérance,
le pacifisme et la fraternité universelle
.
Éd. Omnibus. 284 p., 19,95 €

Cette  remarquable anthologie propose une série de textes de personnalités du monde entier, d’horizons et époques très différentes. Il y est question de tolérance, de combat pour la paix, de fraternité universelle.

L’un des textes les plus anciens est celui de  la religieuse bénédictine Hildegarde de Bingen (1098/1179) Les plus récents sont de 2015, comme celui d’Abdennour Bidar, philosophe et écrivain français auteur de plusieurs essais consacrés à la philosophie des religions, membre de l’observatoire de la laïcité.

Découpé en 5 parties, nous retrouvons dans cette anthologie  des personnalités comme le poète et essayiste Henry David Thoreau (1817/1862),  Tolstoï (1828/1910), André Malraux (1901/1976), le journaliste Jean Daniel co-fondateur du Nouvel Observateur, Georges Brassens (1921/1981), Martin Luther King (1929/1968), mais aussi des anonymes.

Ces textes illustrés de dessins de Plantu, président et fondateur de Cartooning for Peace, sont pour certains attendus d’autres moins : « Certaines réponses apportées dans le présent ouvrage ne satisferont pas le pacifiste, prévient Henri Bartholomeeusen, président du Centre d’Action Laïque à Bruxelles, dans la préface. Celle de Sigmund Freud à Albert Einstein sur l’éventuel moyen d’affranchir les hommes de la menace de guerre ou encore celle de Régis Debray quant à la question de la guerre juste… Elles ont pourtant leur place dans cette anthologie. Car ce qui frappe à la lecture des textes c’est la filiation à la fois historique et conceptuelle, voire épistémologique, qui nous conduit de la fraternité à la tolérance et de la tolérance au pacifisme et à ses limites. »

En ces temps marqués par la multiplication des conflits, des attentats, des déplacements de populations fuyants les guerres, la misère, cette anthologie dont le titre est faut-il le rappeler une citation de Jacques Prévert, est une excellente initiative des éditions Omnibus.

 

 Film présenté hors compétition au Festival de Cannes 2014

12 fous formidables, drôles et tragiques, des quatre coins du monde, des caricaturistes, défendent la démocratie en s’amusant, avec, comme seule arme, un crayon, au risque de leurs vies. Ils sont: français, tunisienne, russe, mexicain, américain, burkinabé, chinois, algériens, ivoirien, vénézuélienne, israélien et palestinien.

 

 

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s