Depuis le 1er décembre, tout retard au-delà de 30 minutes est indemnisé par la SNCF

Poster un commentaire Par défaut

IMG_0293

Depuis le 1 er décembre, SNCF indemnise passagers des TGV et Intercités qui accusent un retard d’au moins 30 minutes à leur arrivée, quel qu’en soit le motif, une garantie «plus avantageuse» que la règle européenne en vigueur.

Jusqu’à présent, la SNCF dédommageait uniquement les passagers si le retard lui était imputable, y compris en cas de grève lorsque les horaires des trains étaient connus. Cette règle excluait les aléas externes comme les incidents météorologiques ou les actes de malveillance qui représentent un tiers des retards», selon la SNCF.

L’usager pourra faire une demande de dédommagement en ligne, sur le lien «garantie ponctualité» du site SNCF, dès l’arrivée du train. Il obtiendra «un bon d’achat en 48h» et pourra l’utiliser «sur tous les canaux» et «en plusieurs fois s’il le souhaite».

Le barème de l’indemnisation est le suivant :  25% pour un retard de 30 minutes à 2 heures, 50% entre 2h et 3h et 75% au-delà.

Selon la compagnie ferroviaire, le taux de régularité des TGV est de 89,8% depuis le début de l’année, celui des Intercités de 88,7%.

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s