Petit couple

Poster un commentaire Par défaut

IMG_0233

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vendredi 22 août. 19 h

Gare de Lyon.  Ce soir, au coeur de cette grande gare parisienne,  c’est le  Branle-bas de combat des veilles de week-end. Agents d’entretien, de la SCNF, vigiles,  policiers, SDF, et  usagers qui partent en vacances et ceux qui rentrent se croisent dans un brouhaha qui me donne le tournis.

Je suis assis dans l’immense couloir menant du hall 2 au 1, entre un distributeur de sucreries et un panneau affichant des publicités. Un jeune homme de petite taille noyé dans des vêtements sombres beaucoup trop grands pour lui est à côté de moi, au téléphone. Il parle fort alors qu’il tente de réserver un appartement. Il raconte qu’il n’a pas de chéquier, mais qu’il peut faire un virement. Il en fait des tonnes. Soupire, bat du pied, lève les yeux au ciel, se fouette la cuisse avec un stylo quatre couleurs.

Il a à peine terminé sa conversation, qu’une jeune blondinette débarque. Elle aussi parle fort. Ses vêtements sont mieux ajustés, mais sa queue de cheval et ses grosses lunettes lui donne un air je ne veux par vieillir. Comme lui,  elle est pourtant très jeune.

C’était qui au tel ? demande-t-elle, après un bisou.

Les propriétaires de l’appartement.

Ok. Merci. Tu aurais pu attendre que je sois là pour les appeler…

Tu tardais. Et il y a beaucoup de candidats… Je lui ai dit que je n’avais pas de chéquier, pour la caution. Il avait l’air de ne pas me prendre au sérieux. Tu étais où ?

Elle lui montre un petit sac… le soulevant comme un trophée. Elle sautille sur place, j’ai enfin trouvé le pantalon que je cherchais depuis si longtemps…Un magnifique slim noir habillé… Tu veux le voir ?

Combien tu l’as payé ? Pas trop cher j’espère. Tu m’inquiètes.

S’il te plait tu vas pas remettre ça ?

Elle lui montre le nom de l’enseigne où elle l’a acheté. 30 euros .

Tu devrais toi aussi refaire ta garde-robe.

J’ai qu’il faut

Ton complet gris est hideux. Tu ressembles plus à un commercial qu’à un ingénieur…

Tu es marrante. Tu choisis mes fringues et après tu les trouve hideux… Tu ais que tu es compliquée ma douce…

Les fringues, les goûts, les modes évoluent, amour. Faut suivre. A part mon haut noir, j’’ai tout changé.

Le quel ?

Celui avec New York en strass…

Ah oui, celui à  70 $.

 

 

 

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s