Confinés : Et si on en profitais pour régler notre dette de sommeil?

Poster un commentaire Par défaut

Sauvé par la sieste. Petits sommes et grandes victoires sur la dette de sommeil, de Brice Faraut. Actes Sud. Question Santé. 248 p., 20 €

C’est un spécialiste ou un grand (futur?) malade qui témoigne. Je ne parles pas de l’auteur, Brice Faraut, mais de moi-même, mon sujet préféré. J’ai depuis des années du mal à dormir. Nous sommes nombreux dans ce cas. Alors lorsque je suis tombé sur ce petit livre sur le bureau d’un collègue chargé au journal de la rubrique santé, je me suis jeté dessus. Je l’ai lu et relu, annoté, surligné… Que d’infos et mises en garde.

La sieste serait à en croire l’auteur de ce rmarquable et passionnant livre, le remède le plus efficace à l’un des maux les plus pernicieux de notre époque : le manque chronique de sommeil qui, lentement mais sûrement, détruit notre santé.

A en croire l’auteur (docteur en neurosciences, Brice Faraut dirige des recherches sur les effets de la privation et de la récupération de sommeil chez l’homme), la sièeste serait la solution pour une vie plus active, plus saine, plus créative et plus sereine.

Les dernières études scientifiques ont révélé qu’elle nous permet de lutter contre la somnolence, la baisse de performances, la morosité, la douleur, la fragilité immunitaire, le stress, et de se protéger du surpoids et du risque cardio-vasculaire. Le sommeil assure la croissance, consolide la mémoire, régénère, nettoie, protège l’organisme. Quand la nuit il se fait rare, la sieste devient notre meilleure alliée.

Ce livre nous apprend à lui réserver les moments les plus favorables de la journée, à lui consacrer les bonnes durées, à contourner ses petits obstacles, à optimiser ses avantages, et à comprendre l’intérêt majeur qu’il y a à la pratiquer. La sieste ou l’art de retrouver et d’entretenir notre vitalité.

Aujourd’hui, plutôt que de redonner au sommeil sa place légitime, on le sacrifie sur l’autel du travail, ou on le dresse à coups de mélatonine et de somnifères. Des millions de personnes luttent chaque jour contre un manque de sommeil chronique qui les épuise, use leur organisme et menace leur santé : 20 % de la population française perd ainsi chaque nuit 90 minutes de sommeil. Pour y remédier, une seule solution : dormir.
Et dans nos sociétés suractives, un seul antidote, qui plus est naturel : la sieste

A propos de l’auteur

Docteur en neurosciences, Brice Faraut dirige des recherches sur les effets de la privation et de la récupération de sommeil chez l’homme. Il a été chercheur à l’Université libre de Bruxelles, au sein d’un large consortium de recherche européen sur les conséquences du manque de sommeil.

Depuis 2014, il travaille au Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu à Paris (université Paris V-Descartes-AP-HP), dans l’équipe VIFASOM (Vigilance, fatigue, sommeil et santé publique). Il est l’auteur de découvertes importantes sur les bienfaits potentiels de la sieste sur la santé et de nombreuses publications scientifiques.

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.