John N. Turner nous plonge dans l’esprit torturé d’une tueuse en série | Pages noires

Poster un commentaire Par défaut

Alabama shooting,
de John N. Turner
Éd. L’aube noire, 258 p., 19,40 €

Ce roman débute le 12 février 2010, à 18 h 20. Joan Travers, 45 ans, diplômée de la prestigieuse université Harvard, vient de se faire arrêter sur le campus de l’université de Huntsville dans l’Alabama où elle enseigne. Quelques minutes plus tôt, elle sortait une arme de son sac à main et tuait de sang-froid trois de ses collègues dans une salle de réunion avant d’appeler son mari calmement pour qu’il vienne la chercher comme il le fait tous les jours depuis des années.

Comme dans Amérithrax (Éd. L’Aube noire poche, lire l’excellente chronique de ma consoeur sur le blog Pages noires de La Croix) , son précédent livre, ce scientifique français, passionné par les États-Unis, s’inspire « librement » d’une histoire vraie.

À l’arrivée, un roman intelligent, palpitant alternant les allers et retours dans le passé, subtil et troublant tant il vous plonge dans l’histoire, l’intimité et l’esprit torturé de cette femme qui se mure dans le déni, s’estimant victime d’une regrettable erreur judiciaire malgré les évidences.

Source : John N. Turner nous plonge dans l’esprit torturé d’une tueuse en série | Pages noires

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s