Un polar nerveux et mordant de Peter Farris | Pages noires

Poster un commentaire Par défaut

0954-cover-living-54b51667e94a1
Dernier appel  pour les vivants, ​de Peter Farris Éd. Gallmeister, coll. « Néonoir » Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anatole Pons, 336 p.,

Source : Un polar nerveux et mordant de Peter Farris | Pages noires

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s