Mamie Danielle prend le train

Commentaires 3 Par défaut

Mamie danielleJ’ai parfois peur de tourner en rond avec mes chroniques. De raconter  les mêmes histoires encore et encore. C’est vrai que les situations se ressemblent et qu’à force, on remarque moins ce qui se passe autour de soi. J’ai tendance à faire comme les autres usagers à mettre un casque sur mes oreilles pour me couper du monde ce qui n’est pas fait pour favoriser les rencontres. Mais parfois….

Ce matin, je dormais comme un bébé lorsqu’une poigne énergique a commencé à me secouer,  rythmée par une voix stridente :

Je suis à la place 21. Maintenant il faut partir.

Une vielle dame toute sèche, se tient dans l’allée centrale sur ma gauche. Elle me fusille du regard un parapluie dans une main, mon bras sans l’autre. Elle hurle :

Allez on bouge. Vous avez pas honte… J’ai 80 ans et je dois rester debout…

Les autres passagers observent sans dire un mot.

Je suis sur le point de lui céder ma place quand mon voisin, suggère : Vous êtes dans quelle voiture madame ?

Vous me prenez pour qui ? Je suis dans la bonne voiture, sinon je ne serais pas là en train de revendiquer la place 22 qui est la mienne.

Il y a cinq minutes vous avez dit que vous étiez à la place 21… Vous avez réservé combien de place dans ce train ?

Elle me lâche le bras étonnée par ma question. Son visage s’adoucit, puis se tend à nouveau.

Vous voulez jouer au plus malin ? Eh bien je vais aller chercher le contrôleur et on va voir ce qu’on va voir…. Vous devriez avoir honte de profiter de la faiblesse d’une vielle dame… peste-t-elle en quittant le compartiment.