Chouette ! le 23 mai, fête des voisins dans les trains

Poster un commentaire Par défaut

Les voyageurs qui prennent le train regretteraient l’indifférence de leurs voisins, selon une étude de la SNCF. (J’avais le sentiment qu’ils regrettaient majoritairement d’en avoir…. Ce petit sac posé sur le siège vide à côté d’eux serait donc un signe de convivialité?

Depuis le 10 avril la grande maison du rail se mobilise pour favoriser le dialogue et l’entraide des usagers.  Le 23 mai, une fête des voisins est même prévue à bord des trains (une excellente idée!)

Une chose est certaine, la mobilisation est efficace, la campagne visible. Aussi visible que les annonces faites lorsqu’un train est supprimé au dernier moment.  C’est seulement le 4 mai, par hasard, que j’ai vu la première affiche de cette campagne. Dans un couloir, juste avant de prendre l’escalier. Intrigué,  j’ai fait quelques clichés de cette affiche et procédé à des recherches..

Ce qui suit est le fruit des cogitations de la SNCF…

 

 

 

 

La campagne de sensibilisation, qui débutait le 10 avril, prévoit un affichage à bord des rames, l’impression de 1.8 million de pochettes à billets et la distribution de livrets aux voyageurs.

livret_voisins_a_bord_web

 

infographie_vab_instagram

 

 

 

Bonjour, tu t’appelles comment ?

Commentaires 3 Par défaut

Vendredi 18 avril. J’entame la partie parisienne de mon périple quotidien. Le RER. Les parisiens étant en vacances, il y a des places assises. J’en profite. A la Station Saint-Michel du RER B, un couple s’installe en face de moi.

Elle est très âgée, cheveux courts, blancs. Il a une quarantaine d’années, il est immense. Sur son crâne dont le dessus est ovale, deux cicatrices impressionnantes. La première va d’une oreille à l’autre, la deuxième de son front à sa nuque. On voit encore les marques des sutures. Nos regards se croisent. Gêné, j’ouvre mon sac et je fais semblant d’y chercher quelque chose. Il me fixe.

Bonjour, me dit-il d’une voix profonde.

Bonjour.

Tu t’appelles comment ?

Emmanuel…

Emmanuel comment ?

Romer

Enchanté Emmanuel Romer. Moi c’est Alain. Qu’est-ce que tu as mangé ce matin ?

Une tartine de confiture et un yaourt, j’allais ajouter un fruit pour la forme mais il poursuit :

De la confiture de quoi ?

De fraise.

Le yaourt, quel parfum ?

Vanille… Je réponds au hasard en regardant la petite dame prendre tendrement  Alain par la main en lui disant :

« Arrête d’embêter le monsieur, on descend ici. On va être en retard. »