Le vieux nous mate, j’y crois pas !

Commentaires 2 Par défaut

À souvent voyager, on apprend à repérer rapidement les nuisances potentielles.

Dimanche soir, malgré la foule habituelle des fins de week-end, le voyage s’annonçait paisible. Une chose me semblait certaine, ma voisine, une jolie brune d’une trentaine d’années, aromatisée à la vanille, aussi polie, souriante que distante, n’allait pas troubler la tranquillité à laquelle j’aspirais. À peine installée, elle a entamé en souriant béatement une conversation textos enflammée qu’elle n’interrompra que brièvement pour avaler trois sushis au thon et trois au saumon arrosés de rasades de soda sans sucre…

Pendant un moment, j’ai eu des doutes sur l’un des quatre passagers assis derrière nous. Notamment lorsque son téléphone s’est mis à sonner.

Allô, je suis dans le train, dit-il avec un accent du sud. J’arrive dans 1 h 30.  S’il n’y a pas de problème… OK. À tout à l’heure…

Il raccroche.

Je respire.

Le repos est de courte durée. Quelques secondes et le téléphone sonne à nouveau.

Allô, oui. Oui ? Oui ? Non ! Il semble agacé… Y fait chier ce con… Vous avez décaissé le chemin avec la Poclain ? Ah ok. Vous avez reçu le concassé ? Combien de tonnes ? Ok. (Silence pesant) Il se lève. D’une main, il enfile un pan de sa chemise dans son pantalon. Se gratte la bedaine, puis le crâne avant de s’attarder sur son entre-jambe.

Comment ça, il ne veut pas de feutre géotextile ? Comment ça, c’est trop cher ? Il se fout de ma gueule ou quoi ?

Conscient de la multiplication des soupirs et des regards en biais, il finit par se diriger vers le couloir le téléphone vissé à l’oreille.

Je me cale dans mon fauteuil et ferme les yeux.

Demande-lui, c’est quoi son nom, dit une voix féminine sur ma gauche.

J’ouvre un œil puis l’autre. Deux adolescentes se sont installées à ma gauche. Une grande brune au visage anguleux et une petite blonde boulotte maquillées à outrance.

Demande-lui son âge, poursuit la même voix, celle de la grande, pendant que sa complice, pianote de ses doigts boudinés l’écran de son téléphone.

Yves ? ce n’est pas un peu relou comme nom ? Demande la plus petite. On dirait un nom de vieux…

Demande-lui combien il mesure ? Suggère la grande en lisant par-dessus l’épaule de la plus petite. Il en met du temps pour répondre dit la grande…

Ça doit être un nain, pouffe la petite. Ah, il vient de répondre 1m 77… Ce n’est pas un nain. Elle rit bêtement.

Dis-lui que tu ne le crois pas…

La petite s’exécute : « Je ne te crois pas ».

Il me demande « pourquoi ? », dit la petite.

Réponds-lui : « tu as trop tardé pour être sincère ». Et ajoute qu’il est trop vieux. Qu’on ne cherche pas des mecs de l’âge de nos parents…

Elles gloussent alors que la petite s’exécute…

Regarde, le mec y me parle de sa teub. J’y crois pas ! Elles gloussent de plus belle en se trémoussant.

Puis la soudain la grande se penche vers l’oreille de la petite et lui dit, pensant certainement que je n’entends pas à cause de mon casque audio : « Eh, le vieux d’à côté est en train de nous mater, je n’y crois pas… Il n’a pas honte ? »

2 réflexions sur “Le vieux nous mate, j’y crois pas !

  1. J’ai connu les tous débuts de ces conversations téléphoniques dans aucune discrétion ni pudeur lorsque je prenais le RER pour aller au boulot… Les proportions que cela a pris aujourd’hui : démentiel ! Une anecdote pour l’exemple : une nana visiblement « chauffée’ qui téléphonais à son mec à grand renfort de je t’embrasse, en boucle… Je n’ai pas pu m’empêcher de gueuler, avant la fin : « Nous aussi ! » ça l’a calmée !

    Aimé par 1 personne

  2. Quand les gens sont au téléphone ils oublient qu’il y a du monde autour d’eux. Et pas seulement lorsqu’ils sont au téléphone… Malheureusement.

    J'aime

Commentaires bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s