Dans la tête d’un sociopathe

Poster un commentaire Par défaut

Si un jour vous décidé de tromper votre conjoint, ou si c’est déjà le cas, faites bien attention au partenaire de la personne avec laquelle vous  mener votre double vie, voir même à votre mari ou femme légitime…  Une personne peut en cacher une autre.

Une-Vie-Exemplaire-Jacob-M.-AppelUne vie exemplaire,
de Jacob M. Appel. Éd. de la Martinière.
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne Renon. 286 p., 21,50 €

Jeremy Balint est un jeune et brillant cardiologue. Il est marié et père de deux ravissantes petites filles. Lorsqu’il se rend compte que son épouse le trompe avec l’un de ses collègues depuis des années, sa vie bascule. Il se met en tête de supprimer l’amant de sa femme. Méticuleux, organisé, froid, il va mettre en place une organisation redoutable.
L’auteur, qui a publié de nombreuses nouvelles dans des revues aux États-Unis, est psychiatre de formation. Il a notamment beaucoup travaillé avec la police de New York. Et cela se sent dans ce roman où il nous plonge dans la tête d’un sociopathe ou psychopathe de pire espèce. Jeremy Balint, est en apparence une personne ordinaire, souriante, aimable, aimante, dévouée, en résumé une personne normale et intégrée. Cette bonne santé mentale n’est toutefois qu’une illusion, un masque. Jeremy est incapable de ressentir la moindre empathie ou compassion pour ses congénères et cela va le conduire à commettre de nombreux crimes…
Outre le fait que l’auteur nous éclaire sur la complexité de ce type de personnage, il a également un talent certain pour nous tenir en haleine jusqu’au bout… Ce roman n’est pas un livre de plus sur les tueurs en séries mais une autre façon d’aborder le sujet à la manière d’American Psycho ou de Dexter auxquels on ne peut s’empêcher de penser…